FANDOM



«
« J'aurais réussi si tout le monde avait suivi mes ordres. J'aurais réussi si tout le monde avait suivi les ordres ! »
–La confession d'Hiram Burrows
»

Hiram Burrows, consécutivement Maître Espion puis Lord Régent, est le cerveau du coup d'état contre l'Impératrice Jessamine Kaldwin, aux côtés de Thaddeus Campbell. Pour couvrir ses arrières, il fait accuser le garde du corps de la monarque, Corvo Attano, qui est emprisonné dans le Bagne de Coldridge. Burrows est donc l'antagoniste principal de toute la première moitié du jeu, la cible à atteindre.

Burrows flag02

Le drapeau d'Hiram Burrows

Sa régence est à la fois oppressive et tyrannique, ce qui pousse certains habitants de Dunwall à la rébellion. Ce mécontentement devient de plus en plus prononcé alors que Corvo élimine un à un ses alliés, le privant de ses financements et l'empêchant de payer la Garde Urbaine et le poussant un peu plus chaque jour dans la crainte et l'angoisse. Burrows attribue cependant les problèmes de la ville au règne de l'Impératrice et à la paresse des habitants. Corvo est chargé de l'assassiner durant la mission Retour à la Tour.

On découvre son journal dans le jeu, qui nous fait voir que jusqu'à peu (avant qu'il ne fasse assassiner Jessamine Kaldwin), il n'avait pas de si mauvaises intentions. On pourra lire ses ressentis quant au règne de l'impératrice, qu'il juge trop gentille et pas assez inquiète, il se demande ce que fera le monde sans lui, et juge trop douce l'éducation de la petite Lady Emily. On note des traces de paranoïa dans tous ce qu'il dit, et on peut penser qu'au début de Dishonored 1, il s'est laissé aller à sa folie et à sa peur du complot.

L'on apprend via une note que Lady Boyle est sa maîtresse depuis plusieurs années. Un audiographe de son coffre fort révèle qu'il est le responsable de la peste.

Audio Modifier

Description Enregistrement
La confession d'Hiram Burrows
La confession d'Hiram Burrows

Galerie Modifier